Association des Lecteurs de Claude Simon

ne pas se dissoudre, s’en aller en morceaux

Dernière modification le mercredi 15 février 2012

les sons tumultueux, passionnés, se poursuivant, s’entrelaçant, continuant à tisser ce véhément tapage, comme une furieuse et indécente protestation, qui s’élèverait non des instruments, des cordes gémissantes, mais des personnages immobiles, du cadavre fardé , des vieilles dames effondrées, les archets continuant à aller et venir de gauche à droite, de droite à gauche, descendant, remontant, se croisant, l’invisible armée des termites poursuivant son invisible travail, s’attaquant maintenant aux derniers restes, aux carapaces, aux étoffes, tout s’écaillant, s’émiettant, s’effritant, jusqu’à ce que le salon tout entier, les invités, les musiciens, les tableaux, les lumières, s’estompent, disparaissent.
Pensant : ne pas se dissoudre, s’en aller en morceaux

Claude Simon. Histoire (Minuit, 1967, p. 88-89)

Mots-clés

Décomposition  Histoire  Musique 
SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net