Association des Lecteurs de Claude Simon

Claude Simon géographe. Textes réunis par Jean-Yves Laurichesse (2013)

Dernière modification le dimanche 22 septembre 2013

Claude Simon géographe. Textes réunis par Jean-Yves Laurichesse. Avec des photographies de Pascal Mougin. Paris : Classiques Garnier, 2013, 267 p. (Rencontres ; 53. Littérature des XXe et XXIe siècles ; 6)

L’œuvre de Claude Simon, réputée pour l’intensité de son rapport à l’Histoire, fait aussi une large place à la géographie, ce qui n’a rien de contradictoire. L’auteur ne donne-t-il pas pour épigraphe à L’Invitation, récit d’un voyage en URSS, cette phrase de Bismarck : « Le seul facteur permanent de l’Histoire, c’est la géographie » ? Face au chaos des guerres et des révolutions, la géographie assure cette permanence où le matérialiste qu’est profondément Claude Simon trouve une forme de paix, dans l’acquiescement à un monde qui « ne signifie rien–sauf qu’il est » (Discours de Stockholm). Certes, Simon n’est pas comme Gracq un géographe de formation. Le trajet serait plutôt inverse : non de la géographie vers l’écriture, mais de l’écriture vers la géographie. C’est en puisant à sa mémoire d’enfant, de soldat, de voyageur, qu’il en vient dans ses romans à reconstruire l’espace dans une véritable écriture de la terre. Captivé par les reliefs, les climats, la végétation, mais aussi par la topologie et la métamorphose des villes, il est de plus en plus un « écrivain géographe ».

Sommaire :

  • Introduction (par Jean-Yves Laurichesse)
  • Jean-Yves Laurichesse, « Orion géographe »

Perspectives critiques

  • Bertrand Westphal, « Promenade géocritique à travers Le Jardin des Plantes de Claude Simon »
  • Pierre Schoentjes, « Imaginaire géographique et écriture de la nature dans Les Géorgiques »
  • Jacques Isolery, « Chorèmes : pour une approche schématologique de la géographie simonienne dans Orion aveugle »
  • Ilias Yocaris et David Zemmour, « La conquête de l’espace : cartographie et modélisation dans Orion aveugle et Les Corps conducteurs »
  • Metka Zupančič, « Géographie et intertextualité. L’univers décentré de Claude Simon ».

Géographie et Histoire

  • Alastair Duncan, « L’espace et le temps dans Les Corps conducteurs »
  • Ralph Sarkonak, « Claude Simon et la chose anglaise »
  • Manuel Ant. Tost Planet, « Lieux et itinéraires urbains dans quelques romans « espagnols » de Claude Simon »
  • Michel Bertrand, « Frontières des terres, chevauchements des textes : du « roman de guerre » au roman simonien »
  • Pascal Mougin, « Claude Simon, photographiquement (présentation du projet Nord) ».

L’imaginaire géographique

  • Wolfram Nitsch, « De l’avion à l’abîme : vues aériennes chez Claude Simon »
  • Hannes de Vriese, « Dans les pas du voyageur. Le Grand Nord comme espace touristique et imaginaire dans Archipel et Nord »,
  • Anne-Lise Blanc, « Textures, propriétés et horizons du sol chez Claude Simon »
  • Cécile Yapaudjian-Labat, « Éros et géographie »
  • Sjef Houppermans, « La rose des vents simonienne ».

- sur le site des Classiques Garnier

- Cet ouvrage reprend les conférences tenues lors du Colloque international de l’Université Toulouse II-Le Mirail les 26 et 27 mai 2011.

- Les vidéos de ces interventions sont également disponibles en ligne sur le site canal-u.tv.

Mots-clés

Géographie  Laurichesse, Jean-Yves 
SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net