Association des Lecteurs de Claude Simon

Yapaudjian-Labat, Cécile. Écriture, deuil et mélancolie (2010)

Dernière modification le samedi 11 février 2012

Cécile Yapaudjian-Labat. Écriture, deuil et mélancolie - Les derniers textes de Samuel Beckett, Robert Pinget et Claude Simon. Paris : éd. Classiques-Garnier, coll. « Études de littérature des XXe et XXIe siècles », 2010. 701 p.

Le deuil et la mélancolie sont au cœur des derniers textes de Samuel Beckett, Robert Pinget et Claude Simon. Ces auteurs partagent une même inquiétude portant sur l’écriture et sur ses relations avec le sujet, ses démons et le monde. La conscience d’une lacune inhérente à l’écriture conduit chacun d’eux à explorer cette perte même. Écritures d’un deuil sans fin, écritures de la mélancolie.
Après avoir dressé l’inventaire des objets perdus mais également de ceux qui restent et avec lesquels l’écrivain peut seulement compter – les mots, sa mélancolie –, nous montrons comment le deuil du monde s’inscrit dans le texte, à travers des voix, des rythmes, des images. Enfin, nous nous demandons dans quelle mesure chacune des trois esthétiques peut être reliée à une éthique moderne de la mélancolie, fondée sur l’acceptation voire l’exigence de l’incertitude, de la distance, et d’un nouveau tragique.

Mourning and melancholy are central to the last texts of Samuel Beckett, Robert Pinget and Claude Simon. These authors share the same sense of disquiet about writing and its relation to the subject, its phantoms and the world. Each writer identifies writing as fundamentally deriving from a sense of loss and it is this very sense of loss that they explore, giving a form of writing characterised by an unrelieved sense of mourning and melancholy.
This study will first establish a classification of things lost, while also identifying what it is that remains in the text, those aspects alone which the writer can count on – words and his sense of melancholy. From here this research will then indicate how mourning is expressed within the text, through voices, rhythms and images. Finally this study will explore to what extent the aesthetic of each writer can be linked to a wider, modern ethics of melancholy, founded on accepting and even demanding doubt, distance and a new tragic mode.

Sur le site de l’éditeur

Mots-clés

Beckett, Samuel  Pinget, Robert  Yapaudjian-Labat, Cécile 
SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net