Association des Lecteurs de Claude Simon

Michard, Aude. Claude Simon - La question du lieu (2010)

Dernière modification le samedi 11 février 2012

Aude Michard. Claude Simon. La question du lieu. L’Harmattan, coll. « Critiques littéraires », 2010. 334 p.

La lecture de l’œuvre de Claude Simon révèle comment le personnage, orphelin ou idiot, en quête de lui-même, et l’écrivain en quête de son écriture, sont tous deux en quête de leurs lieux. L’idiotie définit le rapport du sujet simonien au monde, qui se caractérise à la fois par une affection immédiate et une distorsion dans la perception du réel, lorsque le sujet est subjugué par la diversité de ses éléments, et la collision dans l’être de ses horizons interne et externe. Exilé en tous lieux, dépaysé et délié, y compris de lui-même, le sujet simonien étranger au monde, affecté par un courant de visions exubérant et une érosion identitaire constante, se distingue toujours par une posture marginale et un parcours erratique. L’écriture, à l’instar de l’expression idiote, est affligée de fragmentation, de discontinuité, de silences parfois, mais n’abdique jamais aucune part dans le champ de la phrase, acharnée à regagner toujours son affranchissement de la tyrannie de la narration « romanesque ». Le texte de Claude Simon dispute alors rageusement son espace aux chefs-d’œuvre de la bibliothèque, symbolisés par le roman proustien, quand le scripteur tente d’écrire un roman qui n’est pas un livre ou un livre qui n’est pas un roman.

Sur le site de l’éditeur

Mots-clés

Lieux  Michard, Aude 
SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net