Association des Lecteurs de Claude Simon

Longuet, Patrick. Lire Claude Simon (1995)

Dernière modification le lundi 11 mai 2015

Patrick Longuet. Lire Claude Simon. La polyphonie du monde. Paris : Minuit, 1995. 160 p. (Critique)

Quatrième de couverture

Le texte de Claude Simon est une respiration. Ses phrases réveillent une mémoire : l’essoufflement jusqu’au désordre de son corps projeté dans la guerre, rassemblé dans la sexualité, modelé dans l’écriture. Selon ce corps écrit, les matières élémentaires du monde se fondent dans le flux d’une parole ample et cadencée. Alors la voix dit la pluralité de la défaite et du renouveau, elle accorde à la précarité même la durée des pierres et de la terre ; en elle se succèdent, s’orientent les fragments remémorés d’une expérience et d’une culture. C’est la voix d’un peintre baroque, celle aussi plus grave d’un témoin, celle enfin du monde dans sa polyphonie splendide.

Table des matières

Respirer

Déroute, mise en doute
La guerre. Excès. Désordre et non-sens. Lignée – Dédoublements, duplicité. Redites. Expansions. Doublure – Précautions et probabilités. Le possible. Précaire référent. L’allégorie contingente, figure de l’inachevé – Un doute inventeur

Art primitif : art sophistiqué
Matières humbles. Matières premières. Matières primaires – Le corps : filtre et fondation. La chute. Direct pornographique. Présence du cadavre – Matière des mythes. Le théâtre des mythes. Semences. Vents empédocléens. Le chant d’un aveugle : Orphée et Orion – Une rhétorique scientifique

Un art de mémoire en quête de ses lieux
Vanités. Demeures : les stocks. Beaux-arts. Baroque. La page et le jardinier – Le don du corps. Flux. Souffles. Voix – La geste d’un mélancolique. L’humeur noire. Melancholia I : l’ange pesant. La circulation des humbles

Claude Simon Philalèthe

- sur le site de l’éditeur

Mots-clés

Longuet, Patrick 
SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net