Association des Lecteurs de Claude Simon

2e Prix Claude et Réa Simon (2017)

Dernière modification le dimanche 26 mars 2017

Deuxième Prix Claude et Réa Simon (2017)

La deuxième édition du Prix Claude et Réa Simon a été décernée à Megan Wightman, pour son article intitulé « Paysages narratifs (dis)continus, ou l’esthétique fragmentaire chez Claude Simon et Michael Ondaatje », qui sera publié dans les Cahiers Claude Simon.
Ce prix lui a été décerné lors du 29ème Séminaire de l’association, le 28 janvier 2017.
Attribué tous les deux ans, ce prix est destiné à encourager la recherche consacrée à l’œuvre du romancier. Il récompense un article inédit tiré d’un travail au niveau Master ou d’un chapitre de thèse en cours.
Le jury du Prix a salué dans cet article un rapprochement original et une réflexion construite et bien menée.

Message de Megan Wightman

« Je tiens à exprimer ma profonde gratitude au jury du Prix Claude et Réa Simon et aux membres de l’ALSC d’être sélectionnée comme la lauréate de la deuxième édition du prix Claude et Réa Simon.
Étant d’origine canadienne et anglophone de langue maternelle, mon travail de master fut pour moi une grande occasion de découverte et de réflexion ; de prime abord, j’ai découvert l’écriture de Claude Simon, qui, en sollicitant des expériences autant visuelles que viscérales, élargit notre capacité à voir et à percevoir le monde qui nous entoure. Cette découverte entraîna une réflexion quant au caractère universel de cette capacité humaine de percevoir, de sentir et de partager. En effet, en tant qu’êtres humains nous partageons tout ce qui définit notre humanité – la joie, la tristesse, l’amour et la peur, mais aussi la langue, la culture et le savoir. Inspirée en grande partie par l’œuvre de Simon, je persiste à croire que la beauté du partage réside dans les innombrables façons créatives et insolites de partager, de communiquer. C’est pourquoi je suis particulièrement ravie d’avoir l’occasion de partager mon travail avec l’Association des Lecteurs de Claude Simon.
Dans l’espoir de pouvoir faire prochainement connaissance en personne avec votre association, je vous adresse mes sincères remerciements pour l’honneur que vous me conférez. »

Notice biographique

Canadienne d’origine, Megan Wightman a passé son enfance dans la campagne ontarienne.
Lors de ses études de premier cycle à l’université McMaster, à Hamilton, elle a suivi un double cursus en littérature anglaise et française, en centrant son travail sur les études culturelles et la thématique « francophonie et diversité ».
Par la suite, elle a participé au programme d’assistanat proposé par le CIEP (Centre International d’Études Pédagogiques). Dans sa fonction d’assistante, elle a eu l’occasion d’animer des cours d’anglais dans des écoles primaires à Tours.
Elle a ensuite effectué ses études de Master à l’université d’Angers. Elle a eu recours à une perspective comparatiste dans sa recherche sur l’hétérogénéité narrative ; en Master 1, elle a examiné la fragmentation du récit et les processus mémoriels chez Michael Ondaatje et Claude Simon. En Master 2, son travail portait sur la mixité générique comme stratégie narrative dans les romans d’inspiration (auto)biographique de Michael Ondaatje, Dany Laferrière et Régine Robin.
Elle compte poursuivre ses recherches au niveau doctoral avec un projet inter-artistique.

Mots-clés

Ondaatje, Michael  Wightman, Megan 
SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net