Association des Lecteurs de Claude Simon

scintillantes particules de marbre

Dernière modification le mercredi 24 avril 2013

L’ambassade à Naples. Sa solitude. Son arrivée de nuit, au milieu des feux de joie pour Aboukir. Le lendemain, en ouvrant ses fenêtres sur le quai de la Chiaia, il découvre la flotte anglaise mouillée dans la rade. La surface de la mer aux molles ondulations de glycérine, pâle, décolorée par l’excès de lumière, comme poussiéreuse, comme recouverte d’une pellicule d’infinitésimales et scintillantes particules de marbre.

Claude Simon, « Le Régicide », Cahiers Claude Simon, 2013, n°8, Presses Universitaires de Perpignan, p. 9. Publié initialement dans La Nouvelle Critique, juin-juillet 1977, p. 45-46

Mots-clés

Histoire   Italie  Les Géorgiques 
SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net