Association des Lecteurs de Claude Simon

Louis Codet

Dernière modification le mardi 21 avril 2015

Louis Codet (1876-1914), cousin germain de la mère de Claude Simon et frère aîné de Paul Codet, son tuteur, était lui aussi romancier.

Louis Codet est né à Perpignan le 8 octobre 1876.
Peintre, élève de l’Académie Julian, il est notamment l’ami de Guillaume Apollinaire et Marie Laurencin. il publie de son vivant La Rose du jardin (1907) puis La Petite Chiquette (1908), l’histoire plus ou moins autobiographique, d’un jeune peintre montmartrois et de son amie au langage vivant et populaire. Il écrit également dans quelques revues, la Revue Blanche, les Marges, la Nouvelle Revue française.
Mobilisé, comme le père de Claude Simon, dès le début de la première guerre mondiale, il est blessé à Steenstrate (dans les Flandres belges) le 5 novembre 1914. Touché à la gorge par un éclat d’obus, il est évacué au Havre mais, mal soigné, meurt six semaines plus tard auprès de sa femme.

À 38 ans, il laisse de nombreux textes inédits, et son œuvre est en grande partie posthume : César Capéran en 1918, La Fortune de Bécot en 1921 et Louis l’indulgent en 1926. César Capéran, publié par Gaston Gallimard en 1918, vient d’être réédité par les éditions ePagine.

SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net