Association des Lecteurs de Claude Simon

une sorte d’explosion solidifiée

Dernière modification le samedi 28 avril 2012

Aucune ville ne répond mieux à l’expression « sortie de terre » que New York (ou faudrait-il plutôt dire « jaillie ») : et non pas exactement debout, statique, mais explosant, toujours en expansion non pas en surface mais en hauteur comme on peut voir sur certaines photographies prises d’avion (ou d’hélicoptère) avec un objectif grand angle (fish-eye), quand, bien sûr pendant une fraction de seconde, elle semble restée immobile alors qu’en fait elle n’a cessé de croître, de s’élever, ce genre d’objectifs exagérant la perspective, de sorte que ses multiples gratte-ciel apparaissent non pas verticaux, parallèles, mais obéissant à une force divergente, faisant penser à ces gerbes de cristaux allant s’écartant, se bousculant, poussant vers le ciel ses tours de toutes hauteurs, les moins élevées non pas résignées à leur sort mais ayant simplement pris leur essor avec un peu de retard et se dépêchant pour rattraper les autres, l’ensemble comme planté sur la rotondité de la terre à partir d’une étroite base comme une sorte d’explosion solidifiée, de phénomène naturel, anarchique, tumultueux et géométrique.

Claude Simon, Le Jardin des Plantes, Minuit, 1997, p. 284.

Mots-clés

Le Jardin des Plantes  New York  Ville 
SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net