Association des Lecteurs de Claude Simon

un soir il s’assit à sa table ...

Dernière modification le jeudi 10 octobre 2013

Un soir il s’assit à sa table devant une feuille de papier blanc. C’était le printemps maintenant. La fenêtre de la chambre était ouverte sur la nuit tiède. L’une des branches du grand acacia qui poussait dans le jardin touchait presque le mur, et il pouvait voir les plus proches rameaux éclairés par la lampe, avec leurs feuilles semblables à des plumes palpitant faiblement sur le fond de ténèbres, les folioles ovales teintées d’un vert cru par la lumière électrique remuant par moments comme des aigrettes, comme animées soudain d’un mouvement propre, comme si l’arbre tout entier se réveillait, s’ébrouait, se secouait, après quoi tout s’apaisait et elles reprenaient leur immobilité.

Claude Simon, L’Acacia (Minuit, 1989, derniers mots, p. 380)

Mots-clés

Arbre  Fenêtre  L’Acacia 
SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net