Association des Lecteurs de Claude Simon

les successifs états de la machine humaine

Dernière modification le mardi 16 décembre 2014

Entouré de tous côtés par l’anarchique tissu urbain au sourd grondement, l’hôpital, avec ses pavillons identiques, sauf deux ou trois plus récents d’un modernisme cru, ses cours monacales et silencieuses, constituait une espèce d’îlot noyé au milieu du tumultueux et fragile désordre comme une sorte d’entité en soi, d’univers en réduction, fermé sur lui-même, ripoliné et fini, du service d’obstétrique à la morgue, offrant comme en raccourci (ou en condensé) les successifs états de la machine humaine de la naissance à l’agonie en passant par toutes les déviations et anomalies possibles jusqu’à sa définitive corruption.

Claude Simon, Le Tramway, Minuit, 2001, p. 105. Minuit double, p. 98-99

Mots-clés

Le Tramway  Maladie  Mort  Paris 
SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net