Association des Lecteurs de Claude Simon

le récit qu’il m’en fit

Dernière modification le lundi 27 mai 2013

Seulement voyant, enregistrant sans en prendre tout à fait conscience, de sorte que le récit qu’il m’en fit fut sans doute lui-même faux, artificiel, comme est condamné à l’être tout récit des événements fait après coup, de par le fait même qu’à être racontés les événements, les détails, les menus faits, prennent un aspect solennel, important, que rien ne leur confère sur le moment.

Claude Simon, Le Vent (Minuit, 1957, p. 49. Minuit "Double", 2013, p. 61)

Mots-clés

Le Vent  Récit 
SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net