Association des Lecteurs de Claude Simon

le propre de la réalité

Dernière modification le mercredi 15 février 2012

sans doute parce que le propre de la réalité est de nous paraître irréelle, incohérente, du fait qu’elle se présente comme un perpétuel défi à la logique, au bon sens, du moins tel que nous avons pris l’habitude de les voir régner dans les livres - à cause de la façon dont sont ordonnés les mots, symboles graphiques ou sonores de choses, de sentiments, de passions désordonnées - si bien que naturellement il nous arriva parfois de nous demander laquelle des deux réalités est la vraie (…) parce que l’imagination ou la mémoire - même fraîchement impressionnée - ne fonctionnent somme toute jamais que comme des auxiliaires de l’organisme travaillant à digérer, s’assimiler, faire siens - par avance ou après coup - événements ou émotions, de façon - exactement comme pour les aliments - à les rendre sinon profitables, du moins tolérables)

Claude Simon, L’Herbe (Minuit, 1958, p. 99-100)

Mots-clés

L’Herbe 
SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net