Association des Lecteurs de Claude Simon

Textes, lettres et conférences

Dernière modification le lundi 30 novembre 2015

Cette bibliographie se base sur celle parue dans Claude Simon, Œuvres, dans la Bibliothèque de la Pléiade. Elle a été refondue, complétée et mise à jour par Alastair B. Duncan, David Zemmour et Christine Genin.
Vous êtes invité à signaler erreurs et omissions.

« Qu’est-ce que l’avant-garde en 1958 ? », Les Lettres françaises, 719, 24-30 avril 1958, p. 1 et 5. Repris dans Les Triptyques de Claude Simon ou l’art du montage, p. 137-140

« Un bloc indivisible », réponse à la question « Pourquoi des romans ? », Les Lettres Françaises, 740, 4-10 déc. 1958, p. 5. Repris dans Les Triptyques de Claude Simon, p. 141-142

« Une odeur de moisi… », L’Express, 8 déc. 1960. Repris dans Les Triptyques de Claude Simon, p. 143-146

« (A la Sorbonne) Claude Simon part en guerre contre la “signification” », compte rendu par Janine Parot d’une conférence prononcée au début de 1961 à la Sorbonne sous le titre « Signification, roman et chronologie », Les Lettres Françaises, 859, 19-25 janv. 1961, p. 5

« Je ne peux parler que de moi », Les Nouvelles Littéraires, 1809, 3 mai 1962, p. 2

« Gastone Novelli and the Problem of Language », Gastone Novelli, Paintings, Exhibition Catalogue, New York, The Allan Gallery, sans pagination (repris en français sous le titre « Novelli ou le problème du langage » dans Les Temps modernes, 629, nov. 2004-fév. 2005, p. 77-82

« Débat. Le romancier et la politique : “Et si les écrivains révolutionnaires jouaient le rôle de la presse du cœur ?” demande Claude Simon », L’Express, 25 juil. 1963, p. 25-26

« Pour qui donc écrit Sartre ? », L’Express, 28 mai 1964, p. 32-33 (repris dans Les Triptyques de Claude Simon, éd. cit., p. 147-152).

« Pour Monique Wittig », L’Express, 30 nov. 1964, p. 69-71

« Lettre ouverte à l’Union des étudiants communistes », L’Express, 7-13 déc. 1964

« La littérature est une fin en soi », Témoignage chrétien, 24 mars 1966, p. 15. Repris dans Les Triptyques de Claude Simon, p. 153-154

« Claude Simon : Contre un roman utilitaire » [Les écrivains français devant le roman américain. Les écrivains français prennent leur distance], Le Monde, 8 mars 1967, p. 5. Repris dans Les Triptyques de Claude Simon, p. 155-156

« Tradition et révolution », La Quinzaine littéraire, 27, 1-15 mai 1967, p. 12-13 (repris dans Les Triptyques de Claude Simon, p. 157-161

« Problèmes du Nouveau roman : trois avis autorisés [Claude Ollier, Philippe Sollers, Claude Simon] », Les Lettres françaises, 1203, 11-17 oct. 1967, p. 13

Préface à Orion aveugle, Genève, Albert Skira éditeur, coll. « Les sentiers de la création », 1970, p. 6-15. Repris dans Claude Simon, Œuvres, I, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2006, p. 1181-1183

« Claude Simon à Lausanne », compte rendu d’une conférence de Claude Simon par P.A. Rieben, Études de Lettres, vol. 4, n° 1, jan.-mars 1971, p. 57-58

« L’opinion des nouveaux romanciers » [commentaires de Claude Simon, Claude Ollier, Robert Pinget, Alain Robbe-Grillet et Philippe Sollers sur le livre de Jean Ricardou, Pour une théorie du Nouveau Roman], La Quinzaine littéraire, 121, 1-15 juil. 1971, p. 10

« La fiction mot à mot », communication, suivie d’une discussion, Le Nouveau roman : Hier, aujourd’hui, tome II : Pratiques (actes du Colloque de Cerisy, 20-30 juillet 1971), Paris, U.G.E., coll. « 10/18 », 1972, p. 73-116. Repris – sans la discussion – dans Claude Simon, Œuvres, I, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2006, p. 1184-1202

« Un massacre dans les Corbières », Le Monde, 20 mars 1975

« Claude Simon à la Fondation d’Hautvillers. Pour le dialogue des cultures », texte paru en 1977. Repris dans Les Triptyques de Claude Simon, p. 169-172

Introduction à « Lieu », L’Humanité, 9 déc. 1977, p. 2. Repris dans Les Triptyques de Claude Simon, éd. cit., p. 95-96

Hommage à Gaëtan Picon, L’œil double de Gaëtan Picon, Paris, Centre Georges Pompidou, 1979, p. 48

« Roman, description et action » dans Paul Hallberg (dir.), The Feeling for nature and the landscape of man, Göteborg, Kungl. Vetenskaps & Vitterhets-Samhället, 1980, p. 79-93. Repris dans Studi di Letteratura Francese, 1982, 8 (170), p. 12-27

« Correspondance avec Jacques Henric », Art Press, 53, nov. 1981, p. 47.

« La voie royale du roman », Le Nouvel Observateur, 6 fév. 1982, p. 74.

« Reflections on the Novel : Claude Simon’s address to the colloquium on the New Novel, New York University, October 1982 », The Review of Contemporary Fiction, vol. 5, n° 1, printemps 1985, p. 14-23

« Le métier de romancier », Le Monde, 19 oct. 1985, p. 13

« Laissez la culture tranquille », Le Nouvel observateur, 24-30 janvier 1986, p. 13-14. Repris dans L’Inlassable réancrage du vécu de Mireille calle-Gruber. Paris : La Différence, 2011, p. 81-89

« Claude Simon, l’art, la “lutte contre l’obscurantisme” », Le Monde, 5 décembre 1986, p. 13

« Le petit “historique” du 31e dragons », reproduit en fac-similé par Antony Cheal Pugh dans « Supplementary history : before and after La Route des Flandres », dans I. Higgins (dir.), The Second World War in Literature, Édimbourg, Scottish Academic Press, 1986, p. 121-130. Ce texte est repris avec deux lettres de Simon à Pugh et un petit texte intitulé « L’histoire minuscule » dans A.C. Pugh, « Claude Simon et la route de la référence », Revue des Sciences Humaines, 220, oct.-déc. 1990, p. 23-46, puis dans Claude Simon, Œuvres, I, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2006, p. 1227-1233

« Le rôle amoral de la culture », Libération, 20 janvier 1988, p. 5. Repris dans L’Inlassable réancrage du vécu de Mireille calle-Gruber. Paris : La Différence, 2011, p. 91-97

Notice (auto)biographique, dans Jérôme Garcin (dir.), Dictionnaire : Littérature française contemporaine, Paris, François Bourin, 1989, p. 401-403 (rééd. sous le titre Dictionnaire des écrivains contemporains de langue française par eux-mêmes, Paris, Mille et une nuits, 2004, p. 366-368. Notice reprise dans Claude Simon, Œuvres, I, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2006, p. LXIX-LXXI)

« Problèmes que posent le roman et l’écriture », Francofonia, 10 (18), printemps 1990, p. 3-10

« Roman et mémoire (Extrait d’une conférence inédite) », Revue des Sciences Humaines, 220, oct.-déc. 1990, p. 191-192

« “Note sur le plan de montage de La Route des Flandres” ; “plan de montage de La Route des Flandres” et (avec Mireille Calle) “Transcription du ‘plan de montage’” », dans Claude Simon. Chemins de la mémoire, Mireille Calle (dir.), Sainte Foy (Québec), et Grenoble, Le Griffon d’Argile et Presses Universitaires de Grenoble, 1993, p. 185-186, 187-194 et 195-200. Le plan de montage est repris en couleur dans Du, die Zeitschrift der Kultur, Zurich, 691, janv. 1999, p. 39-42. Le plan de montage et la transcription sont repris dans Claude Simon, Œuvres, I, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2006, p. 1208-1224

« Le poisson cathédrale », extrait d’une conférence inédite, dans Claude Simon. Chemins de la mémoire, op. cit., p. 160-162

« Allocution aux étudiants de Queen’s University », dans Mireille Calle-Gruber (dir.), Les Sites de l’écriture. Colloque Claude Simon, Paris, Nizet, 1995, p. 16-21

« Das erwartete Unerwartete », Frankfurter Rundschau, 22 août 1995, p. 7 (repris en français sous le titre « L’inattendu attendu » dans Les Triptyques de Claude Simon, p. 19-21

« Cher Kenzaburô Ôe », Le Monde, 21 sept. 1995, p. 1

« Souvenirs de Robert Pinget ». Lettre de Claude Simon publiée dans Robert Pinget. Textes réunis par Nathalie Piégay-Gros. Numéro spécial d’Europe, 897, janvier 2004, p. 5-7

Les Triptyques de Claude Simon ou l’art du montage, Mireille Calle-Gruber (dir.), Presses Sorbonne Nouvelle, 2008.

  • Mireille Calle-Gruber, « Claude Simon, la main heureuse », p. 7-16.
    Claude Simon, « L’inattendu attendu », p. 29-21
  • « Notes sur Triptyque (1973) », p. 23-26
  • « Transcription de l’entretien filmé » par Mireille Calle-Gruber [entretien de Claude Simon avec Peter Brugger pour le le film Triptychon mit Claude Simon, 1975], p. 29-37.
  • Peter Brugger, « Une audace partagée » [introduction à « Le pas-à-pas : dossier de L’impasse »], p. 41-44
  • Claude Simon, « L’impasse, scénario adapté de Triptyque », p. 45-46
  • Georg Bense et Peter Brugger, « Découpage technique », p. 47-56
  • « Correspondance entre Claude Simon et Peter Brugger, 1974-1975 », p. 57-87
  • Lettre de Claude Simon à Jean Kaempfer, p. 88
  • Claude Simon, « Extrait du Découpage de La Route des Flandres », p. 91-94
  • « Lieu », p. 95-99
  • « Lettres Jean Dubuffet Claude Simon », p. 100-101
  • Claude Simon, « Nicolas Poussin : La Peste d’Asdod », p. 103-106
  • Claude Simon, « Plan de montage de Triptyque » , p. 107-112 (suivi par sa transcription par Mireille Calle-Gruber, p. 113-119.
  • Reproduction de trois pages manuscrites de Triptyque, p. 120-122
  • Claude Simon, « Plan de montage du Jardin des Plantes », p. 124-126 (suive par sa transcription par Mireille Calle-Gruber, p. 127-131
  • « Lettres de Claude Simon à Emile Perez », p. 135-136
  • Claude Simon, « Qu’est-ce que l’avant-garde en 1958 ? », p. 137-140
  • « Un bloc indivisible », p. 141-142
  • « Une odeur de moisi », p. 143-146
  • « Pour qui donc écrit Sartre ? », p. 147-152
  • « La littérature est une fin en soi », p. 153-154
  • « Contre un roman utilitaire », p. 155-156
  • « Tradition et révolution », p. 157-161
  • « Pour en finir avec l’équivoque du réalisme », p. 163-167
  • « Claude Simon à la fondation d’Hautvillers. Pour le dialogue des cultures », p. 169-172
  • « Claude Simon : tournage de L’Impasse », photos de Georg Bense, p. 173-175
  • Pascal Quignard, « Ce que vous a apporté Claude Simon », p. 207-211
  • DVD : Triptyque avec Claude Simon, film de Georg Bense, Peter Brugger et Claude Simon. « Les sentiers de la création », entretien télévisé, Claude Simon et Pierre Boulez avec Bernard Pivot, Apostrophes, 22 sept. 1981
SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net