Association des Lecteurs de Claude Simon

Merleau-Ponty, Maurice

Dernière modification le lundi 27 février 2012

Maurice Merleau-Ponty (Rochefort-sur-Mer, 14 mars 1908 - Paris, 3 mai 1961)
Philosophe français

En 1961, lors d’un cours au Collège de France, il évoque l’œuvre de Claude Simon, en commentant notamment La Corde raide, Le Vent, L’Herbe et La Route des Flandres.

Vision
voir c’est la permission de ne pas penser la chose puisqu’on la voit
Toute vision, de n’importe quelle couleur, est cette penséeécran (qui rend possible un foisonnement d’autres pensées) - (Vorhabe) (et sédimentation).
vision sensorielle est vision de visionnaire

Maurice Merleau-Ponty, « Cinq notes sur Claude Simon ». Entretiens, 31, 1972, 192 p., p. 42

À consulter :
Lettre à Claude Simon du 23 mars 1961, « Merleau-Ponty répond à Claude Simon, écrivain et penseur ». Médiations, 4, hiver 1961-1962, p. 5-10 [Repris dans Critique, 414, novembre 1981, p. 1147-1148].
« Cinq notes sur Claude Simon ». Entretiens, 31, 1972, 192 p., p. 41-46
« Notes de cours ’Sur Claude Simon’ ». Présentation par Stéphanie Menasse et Jacques Neefs. Genesis, 6, 1994, p. 133-165

Mots-clés

Merleau-Ponty, Maurice 
SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net