Association des Lecteurs de Claude Simon

Cazalas, Inès. Contre-épopées généalogiques. Fictions nationales et familiales dans les romans de Thomas Bernhard, Claude Simon, Juan Benet et Antonio Lobo Antunes (2011)

Dernière modification le mercredi 18 avril 2012

Inès Cazalas. Contre-épopées généalogiques. Fictions nationales et familiales dans les romans de Thomas Bernhard, Claude Simon, Juan Benet et António Lobo Antunes. Thèse de littérature comparée soutenue le 10 septembre 2011 à l’Université de Strasbourg (dir. Pascal Dethurens)

Dans leurs romans familiaux agonistiques portés par une ironie démystificatrice, Thomas Bernhard, Claude Simon, Juan Benet et António Lobo Antunes écrivent à la fois contre et tout contre les épopées nationales. La fiction généalogique devient, dans son excès romanesque même, un prisme critique permettant de ressaisir l’histoire collective. Les quatre écrivains déconstruisent les lignées mythiques et les normes morales liées à la filiation biologique qui essentialisent le « corps » national. Ce démantèlement engage indissociablement la ruine du récit entendu comme monument illusionniste et développement d’une intrigue : il conduit à réinventer une écriture de l’histoire qui recourt à l’epos (la voix récitante), assume son statut fictionnel et élabore d’autres principes de référentialité. La traditionnelle catégorie de l’anti-épique ne rend donc pas compte de la force propositionnelle de ces romans qui, en déjouant les places symboliques et les grands récits, déplacent la généalogie pour repenser la famille et la communauté. Ils mettent la mortalité en partage pour inventer une éthique de la vulnérabilité et pour transmettre la mémoire singulière des violences historiques. Ils déploient aussi une poétique multiforme de la relation faite d’affiliations inventives, d’affinités électives, de jeux d’héritage et de réseaux imprévus. L’enjeu de tels déplacements est à la fois politique, éthique et esthétique : contre les modèles de la clôture narrative et de la totalité organique, il s’agit d’inventer des phrasés, des formes de subjectivation et d’écoute, des imaginaires du vivre-ensemble et des agencements textuels qui réélaborent les modalités du commun.

Genealogical counter-epics. National and family fictions in the novels of Thomas Bernhard, Claude Simon, Juan Benet et António Lobo Antunes In their agonistic family novels fraught with demystifying irony, Thomas Bernhard, Claude Simon, Juan Benet, and Antonio Lobo Antunes write both against and along the lines of national epics. Genealogical fiction turns into a critical prism that, through its novelesque excess, allows the authors to make sense of collective history. The four writers debunk the mythical heritage and moral norms linked with the biological relationships which essentialize the national body. Such debunking necessarily implies a dismantling of the traditional narrative understood as a delusive monument resting on the development of a plot ; it thus reinvents the writing of history, which simultaneously resorts to an epos (understood as a reciting voice), assumes its fictional status, and elaborates other referential principles. The traditional concept of « anti-epic » is thus not adapted to the innovative strength of these novels, which shift the issue of genealogy as they rethink the family and the community by undermining the grand narratives and their symbolic commonplaces. The novels suggest that mortality is a shared experience founding the community, thus inventing an ethics of vulnerability and highlighting historical violence as a singular memory to pass on. They also unfold a multiform poetics of relation, in which an interplay of inherited relationships, but also inventive affiliations, elective affinities, and unpredicted networks are at stake. Such shifts have political, ethical, and esthetic import : as opposed to the models of narrative closure and organic whole, the novels aim to rephrase and invent forms of subjectivation and ways of listening, as well as they aim to imagine new ways of living together and create textual devices that craft new forms of commonality.

Mots-clés

Benet, Juan  Bernhard, Thomas  Cazalas, Inès  Epopée  Famille  Généalogie  Lobo Antunes, Antonio  Nation 
SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net