Association des Lecteurs de Claude Simon

Cahiers Claude Simon, 12, 2017

Dernière modification le lundi 1er janvier 2018

Corps et matière
Sous la direction de David Zemmour et Joëlle Gleize
Cahiers Claude Simon, 12, 2017

- sommaire du numéro 12 sur OpenEdition

- sur le site des Presses universitaires de Rennes

Une conscience historique habite l’œuvre de Claude Simon et, plus généralement, les écrivains du Nouveau Roman. Ainsi Simon déclarait-il en 1989 à Marianne Alphant : « Les choses. Si le surréalisme est né de la guerre de 1914, ce qui s’est passé après la dernière guerre est lié à Auschwitz. Il me semble qu’on l’oublie souvent quand on parle du “nouveau roman”. Ce n’est pas pour rien que Nathalie Sarraute a écrit L’Ère du soupçon ; Barthes, Le Degré zéro de l’écriture. Que des artistes comme Tàpies ou Dubuffet sont partis des graffitis, du mur, ou que Louise Nevelson a fait des sculptures à partir de décombres. Toutes les idéologies s’étaient disqualifiées. L’humanisme, c’était fini […] : il n’y a plus de recours, essayons de revenir au primordial, à l’élémentaire, à la matière, aux choses. »

Cette livraison des Cahiers entend montrer comment l’œuvre de Simon est marquée par ce retour à l’élémentaire. Elle s’ouvre par la reprise d’un texte court de Simon de 1961 (« Sous le kimono ») et d’un entretien long et rare publié en 1977 dans La Nouvelle critique. Le dossier critique se compose de sept études, dont deux articles anciens de critiques anglo-saxons qui ont fait date (dont l’un traduit pour la première fois), tous centrés sur la question du corps et de la matière.

On trouve ensuite les rubriques traditionnelles des Cahiers : un bilan de la réception de Simon à l’étranger (le monde anglo-saxon), les paroles d’écrivains lecteurs de Simon (Arno Bertina et Oliver Rohe), les comptes rendus d’ouvrage et l’actualité de l’œuvre.

Texte
Claude Simon. « Sous le kimono », p. 13-20

Entretien
Jean-Paul Goux et Alain Poirson. « Un homme traversé par le travail », p. 23-59

Corps et matière
Joëlle Gleize. « Avant-propos », p. 63-67
John Fletcher. « Érotisme et création ou la mort en sursis », p. 69-78
Andrea Goulet. « Points aveugles et images différées : les optiques narratives dans Triptyque de Claude Simon », p. 79-102
Jacques Isolery. « Le corps « dentelé » du Christ », p. 103-112
Michel Sandras. « Fille en rouge hurlant », p. 113-127
Alain Froidevaux. « Une succession de vagues involutées », p. 129-144
Paul Dirkx. « Corps de l’écrivain et érotisme littéraire chez Claude Simon », p. 145-160
Aurélie Renaud. « Le cloaque espagnol : la légende noire dans les romans de Claude Simon », p. 161-174

Dossier iconographique : matériaux d’écriture, p. 177-180

Réception
Emelyn Lih. « « A new beginning, a raid on the inarticulate » : la critique simonienne en anglais depuis 1989 », p. 183-211

Comptes rendus
Michel Bertrand. Ian De Toffoli, La Réception du latin et de la culture antique dans l’œuvre de Claude Simon, Pascal Quignard et Jean Sorrente, Paris, Champion, coll. « Poétiques et esthétiques xxe-xxie siècles », 2015, 485 p.
Cecilia Benaglia. Claude Simon. Correspondances, sous la direction de Sophie Guermès, Centre d’étude des correspondances et journaux intimes, Cahier n° 11, 2015, 250 p.
Alastair B. Duncan. Christian Jouvenot, Claude Simon. L’identification au père inconnu, L’Harmattan, coll. « Espaces théoriques », 2015, 264 p.
Joëlle Gleize. Figure historique et personnage romanesque. Le général L.S.M. dans Les Géorgiques de Claude Simon, sous la direction de Jean-Yves Laurichesse, Littératures, Presses universitaires du Midi, n° 73, 2015, 212 p.
Jacques Neefs. « Claude Simon », Europe, n° 1033, sous la direction de Cécile Yapaudjian-Labat, mai 2015, 364 p.

Paroles de lecteur/Paroles d’écrivain
Hélène Verdier. « La Toussaint », p. 235-237
Arno Bertina et Oliver Rohe. « Arbitrer l’opposition Faulkner/Dostoïevski », p. 239-243

« In memoriam » Michel Butor, Ludovic Janvier et Jean Ricardou, p. 247-250

Mots-clés

Chair  Corps  Matière 
SPIP      • Contacts et mentions légalesPlan du siteRéalisé par rature.net